14/12/2006

CONTE DE NOEL!!!

Le sapin ! 

 

 

 

sapin_de_noel_2004

 

 

 

 

Un soir d'hiver, le vent souffla et une pomme de pin chuta
La tempête l'emporta au loin et elle devint un beau sapin.
Cet arbre trônait, seul et fier au cœur d'une jolie clairière
Il n'était pas vraiment très grand mais c'était le plus élégant.
Ses branches accueillaient des oiseaux ou abritaient d'autres animaux
Qui venaient parfois lui parler le langage de la forêt
Ils lui racontaient que Noël est une fête très cruelle
Et qu'à cette époque, les humains se changent en tueurs de sapins,
Mais lui pensait qu'on ne peut pas tuer un arbre comme cela
Même si chaque hiver apportait des bruits de haches toujours plus près.



Un jour pourtant, il entendit un sapin tomber dans un cri,
Il comprit alors que son tour n'était plus qu'une question de jours.
La semaine suivante, une famille jeta son dévolu sur lui
Mais les enfants n'ont pas voulu qu'à coups de hache, papa le tue.
Pour faire plaisir à ses enfants, il creusa délicatement
La terre tout autour du sapin et l'emporta avec grand soin.



Enfin arrivé sous leur toit, le sapin en devint le roi
Il fut habillé de couleur et paré de tous les honneurs,
Les cadeaux tellement convoités furent déposés à ses pieds
Et il passa ainsi les fêtes couronné d'argent à son faîte.

Il entendit même le vœu "Que mes parents s'entendent mieux"
Qu'à genoux, la petite fille fit sous le vert de ses aiguilles.

Quand fut passé le jour de l'an, à la demande des enfants,
Les parents unis rapportèrent le beau sapin à sa clairière.
La nuit suivante, ses amis, animaux se sont réunis
Pour écouter ce beau sapin revenu de chez les humains.
Il leur parla d'une petite fille qui fit un vœu sous ses aiguilles
D'amour, de joie, de chants, de paix: "Les hommes ne sont pas si mauvais".


Les mois passèrent et un beau soir ses sanglots ils attendirent dans le noir:
Un enfant s'était égaré pendant que ses parents campaient.
Des animaux s'en approchèrent ; ils se souvenaient que naguère
Un sapin leur avait parlé d'enfants qui l'avaient épargné.
Ils eurent tôt fait de retrouver l'endroit où les parents étaient
Et en jouant, guidèrent l'enfant droit vers les bras de sa maman.
Au même moment, le vent souffla, et une pomme de pin chuta
Cette histoire n'est peut-être pas vraie mais moi, ça me plaît de penser
Que là-bas dans une clairière vit encore un beau sapin vert.

 

 

 

12:21 Écrit par un ange passe!! dans noel et fete de fin d'année | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.